Les plumes de l'été 23

Publié le par Ara

logo-plumes-c3a9tc3a9

Voir les modalités en cliquant sur l'image

 

          Yole au vent, rames délaissées au profit de la voile, le riche trappeur, yeux fixés sur le magnifique paysage canadien, se laissait envahir par la douce torpeur du rêve, aidé en cela par quelques gorgées de whisky de sa fiole recouverte de peau de wapiti.


          Les roses trémières dispersées çà et là lui rappelaient les wasabies des montagnes japonaises vues lors de son dernier périple autour du monde.


          L’homme était proche de la sérénité grâce aux séances de yoga qui libéraient son cerveau des sons épars et cristallins de xylophone qui jouaient au yo-yo avec son moral et qui s’assimilaient au galop des chevaux d’un western.


          Au loin le village wigwam le faisait sourire. Ces hommes étaient libres, pas comme lui avec sa firme internationale à gérer, son yacht, les parties de bridge ou de whist inévitables, ses « amis » xénophobes pensant qu’il ne fallait pas mélanger yaourt et caviar tout comme xérès et Bourbon quinze ans d’âge, une troupe de marsupiaux sautant comme des wallabies à chaque entorse à leur snobisme exagéré.  Ce wagon d’obligations l’épuisait. Il préférait le flegme de son ami d’enfance wallon qu’il rencontrait de temps en temps lorsqu’il se rendait en Europe.

 

(Ara 23 08 2012)

Publié dans Ecriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Soene 26/08/2012 08:47


Hello Ara,


Bon, voilà que PB pense comme moi  c'est à cause de notre éducation & de notre génération !
Le wagon d'obligations me pèse aussi ! Et entre yaourth & caviar, c'est sûr, on n'a pas tous les mêmes valeurs !
Beau challenge avec ces drôles de vilains mots !


Bon dimanche & bises de Lyon

Ara 28/08/2012 09:46



Pas toujours évident de les placer à bon escient.


Bises




Pierrot Bâton 25/08/2012 22:20


pauvre petit homme riche ....

Ara 28/08/2012 09:45



C'est vrai il est à plaindre! rires


Amicalement



Celestine 25/08/2012 22:09


Ton texte me rappelle étrangement celui que j'ai écrit la semaine dernière pour la lettre V... les grands esprits etc etc...

Ara 28/08/2012 09:44



Je ne prends jamais l'idée de quelqu'un d'autre, une simple coïncidence. j'écris par impulsion du moment.


Amitié



Asphodèle 25/08/2012 12:40


Très réussi ce texte, j'aime le blues de ce business man ! Et comme tu le dis ça change de l'histoire-fleuve de Marianne, nous donnant un aperçu de l'éventail (riche) de tes capacités ! ;)

Ara 28/08/2012 09:43



J'avais envie de faire autre chose


Amitiés



ceriat 25/08/2012 11:41


Tu as raison, il faut savoir se séparer de ses obligations de temps à autre. Ton texte est concis et bien écrit.
Et les images refflètent bien tes mots.

Ara 28/08/2012 09:43



Inspiration du mioment.


Amicalement